ARLES puis sur les pas de DAUDET mai 2015



Ascension MAI 2015




ARLES 
et ensuite sur les pas de DAUDET


Nous reprenons la route avec notre c.c, quelques jours au cœur d'une ville que nous connaissons mal et dont nous n'avons jamais pris le temps de faire le tour comme il se doit.

Nous arrivons à Arles, juste pour prendre la dernière place libre sur le parking des camping-cars au bord du Rhône, ce n'est pas l'endroit idéal, mais ça fera l'affaire.

Le centre historique est à quelques pas, c'est avec grand plaisir que nous allons arpenter les ruelles et admirer les monuments, hôtels particuliers et autres vestiges de cette ville.
Pour le temps, soleil et vent, un vent épouvantablement fort, qui va nous réveiller une partie de la nuit, à cause des rafales qui bousculaient le c.c.

Voici nos deux journées dans Arles ....


Les places pour camping-cars sont juste en face 
de l'ancien Pont aux Lions - Quai du 8 mai 1945   



et de l’embarcadère

 








Entrée dans Arles par la porte de la Cavalerie




Fontaine Amédée Pichot







Place Voltaire



et après on marche,

















on marche encore






On arrive aux Arènes














En face de l’office du Tourisme, un bâtiment emblématique, on ne sait pas si il est encore opérationnel 







Place de la République, l'Obélisque et l'Hôtel de Ville





Entrée de l'Hôtel de Ville avec son plafond faite d'une "voute plate"
prouesse architecturale




d'autres belles choses encore













Salle de réunion






Ancien archidiocèse d'Arles où se trouve la statue 

"le paralysé et l'aveugle"






Clocher de l'église de l'église St Trophime








Cathédrale Saint-Trophime








Le Théâtre Antique, nous n'avons pas fait la visite complète, juste le tour de l'édifice, jusqu'au jardin
















Clin d’œil à St Jacques




Depuis la place de la Major




on redescend par d'autres rues












Place du Forum surveillée par Frédéric Mistral (écrivain provençal)




Sur ce banc à degré  les consuls de la République d'Arles au XIIIe siècle rendaient la justice





Les Thermes



On repasse devant le Théâtre



Re l’obélisque




Bien installé dans sa vitrine, même pas peur d'Azia









 Nous aurons appris quelque chose 
   















Malheureusement vide actuellement











Après ces deux journées, nous laissons notre place devant les Lions de l'ancien pont pour nous rendre à l'Abbaye de Monmajour.
http://www.avignon-et-provence.com/monuments-arles/abbaye-montmajour/#.VWiolEaBP0I


Nous laissons Azia dans le camion le temps de faire la visite, nous allons passer un  moment très agréable dans cet énorme bâtiment.










Le Cloître
























Après avoir gravi les marches du petit escalier, nous voici en haut de la tour, où un vent violent nous attend.












La vue est exceptionnelle d'ici

















Contrairement aux critiques que nous avons pu lire sur le livre d'Or, nous, nous partageons les avis positifs et nous ne regrettons pas notre visite, il serait vraiment dommage de ne pas s'arrêter sur ce site, c'est un peu magique de se retrouver au milieu de cette immense abbaye et de prendre le temps de flâner dans les couloirs et les cours.

*******

Nous sommes sur la route de Fontvieille pour retrouver  le moulin de Daudet, nous ne sommes pas passé par ici depuis bien des années. 
L'aire de service est grande et propre, nous n'en profiterons pas car nous restons juste le temps de notre balade et du déjeuner.
Nous retrouvons notre âme  d'enfant sur le parcours des Moulins jusqu'au Château de Montauban et le centre du village, en essayant de nous souvenir des Lettres de mon Moulin.


Moulin de Maître Cornille









Un peu plus bas, celui-ci a eu moins de chance







La chèvre de M Seguin s'est-elle promenée sur ce sentier ?



Petit canal près du Château




Château de Montauban, très beau dans sa simplicité






Sur le chemin du retour, un autre moulin qui lui aussi a perdu son chapeau








Et le dernier refait à neuf





C'est devant ce bel olivier , face au  Moulin de Maître Cornille, que nous vous laissons, fin de cette jolie escapade, il faut rentrer.




à très vite